Quelle borne de recharge pour quel type de véhicule électrique ?

Pour répondre à la question pourquoi développer son infrastructure de recharge pour véhicules électriques en milieu public, il est important de comprendre que les points de recharge participent de manière active à la mobilité urbaine. Pour les entreprises, les bornes en milieu public vont permettre de fidéliser les clients existants ou d’en attirer de nouveaux. Pour faciliter le déploiement de ces infrastructures, des aides de l’État, les primes CEE ou Prime Énergie, ont été mises en place. Une aide qui peut prendre la forme d’un crédit d’impôt ou d’une prime avec le programme ADVENIR. 

Une fois décidée à installer une infrastructure de recharge, une des préoccupations majeures concerne la compatibilité des bornes de recharge par rapport aux véhicules électriques et hybrides rechargeables

Les différents modes pour recharger les véhicules électriques ou hybrides rechargeables

Quel que soit le type de prise de la borne, la vitesse de recharge est compatible avec les différents modes qui sont conditionnés par la puissance maximale supportée par l’électronique intégrée dans la voiture. Des chargeurs caméléons comme celui de Renault Zoe acceptent tous les types de puissance produite par la station de recharge. Il existe donc plusieurs modes de recharge.

Le mode 1 : la recharge d’appoint

Ce premier mode vous permet de brancher le véhicule sur n’importe quelle prise de courant qui a fait l’objet d’une mise à terre. En principe, toutes les voitures électriques peuvent se recharger sur une prise domestique, mais l’absence de circuit dédié va limiter la puissance délivrée. Dans ce cas, la recharge va être très lente. Selon la capacité de la batterie du véhicule, le temps de charge peut varier de 10 à 30 heures pour une recharge complète. Cependant, ce mode de recharge est assujetti aux risques de surchauffe très importants. Il est donc conseillé de recharger les véhicules la nuit quand la plupart des appareils sont hors tension.

Le mode 2 : la recharge lente à domicile

Tout comme le premier mode de recharge, il va se faire directement sur une prise domestique. La différence est que ce second mode utilise une prise renforcée. Pour augmenter l’intensité du courant, il faut donc un boîtier électronique pour réguler le fonctionnement de la charge. De plus, ce second mode est directement intégré au câble de recharge. À noter qu’avec ce type de recharge, il est plus rapide de recharger les véhicules électriques.

Le mode 3 est l’idéal pour la maison

Pour un usage à domicile, le mode 3 se présente comme la meilleure solution. En effet, un dispositif de contrôle est intégré directement à la borne électrique. Il est surtout recommandé pour la recharge à domicile. L’installation d’une Wallbox est un boîtier électronique qui pilote les aspects de la recharge. Il est doté d’une fonction de programmation avec un circuit électrique spécialement dédié qui est capable de délivrer une puissance supérieure aux prises standard. Il est donc indispensable de faire installer la Wallbox par un professionnel. Pour information, ce type de borne peut, par exemple, recharger une Renault Zoe en seulement 9 heures.

Le mode 4 pour une recharge rapide

Le mode 4 concerne les infrastructures de recharge rapide que l’on rencontre dans les lieux publics comme les parkings de supermarché. Avec son courant continu à très haute intensité, il permet de recharger des voitures comme la Renault Zoé ou encore la Tesla model Y en seulement une heure. Cependant, à cause de son coût, le prix de ces bornes de recharge rapide est très élevé. Une situation qui limite l’installation de ce type de borne en Europe.

Les types de prises pour voiture électrique

En plus des différents modes, toutes les voitures électriques disposent d’une prise installée au niveau de la carrosserie. On peut distinguer plusieurs modèles de prises en fonction de la marque des véhicules. Mais pour éviter les incompatibilités avec la borne, les prises sont souvent livrées avec des câbles ou des adaptateurs pour permettre aux voitures d’être rechargées avec les modes de recharge les plus courants.

La prise type 1 est la plus courante sur la planète puisque de nombreux pays sont dotés d’un réseau électrique de 110 volts. Pour les zones qui ne sont pas équipées, il faudra disposer d’un adaptateur de Type 2 ou 3. Cette prise ne peut pas être utilisée pour une recharge rapide. Ainsi, la recharge est donc lente avec un courant alternatif monophasé de 230 volts. La prise ne dispose pas de système de verrouillage pour assurer la sécurité de la borne.

La prise de type 2 est devenue le standard utilisé au niveau de l’Union européenne. C’est une prise qui délivre une puissance allant de 3 à 43 kW et qui répond aux besoins de recharges courantes notamment avec une Wallbox à domicile ou les bornes publiques. Cette prise électrique se retrouve dans toutes les bornes de recharge adaptées aux modèles de véhicules électriques tels que la Tesla. Cette dernière utilise une technologie qui lui est propre.

Quant à la prise de type 3, son installation a été arrêtée en 2016, et a été remplacée par la prise type 2.

Enfin, la prise de type 4 ou Chamedo est utilisée pour la charge rapide en mode 4. Elle transporte un courant rapide continu de forte intensité, mais les voitures qui l’adoptent doivent être équipées d’une deuxième prise. C’est la prise type 2 CCS qui équipe la nouvelle Renault Zoe, les nouvelles générations de Tesla ou les hybrides rechargeables comme la Nissan LEAF. Un dispositif qui s’adapte facilement aux prises de la wallbox à domicile.


Autres sujets à lire

Ou inscrivez-vous pour recevoir des informations sur l'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques :