Les raisons de développer une infrastructure de recharge pour véhicule électrique

Dans un contexte où la protection de l’environnement est au cœur des enjeux, les entreprises sont de plus en plus sollicitées pour participer à la transition écologique. Pour favoriser cela, plusieurs contraintes et aides ont été mises en place.

La fiscalité environnementale est un outil de protection de l’environnement. Elle peut prendre la forme d’une taxe, d’un impôt ou d’une redevance dont le calcul est basé sur tout ce qui peut détériorer l’environnement. Quant à l’aide de l'État prime énergie, elle fonctionne grâce aux certificats d’économie d’énergie et est délivrée aux entreprises du secteur énergétique par l’État. En contrepartie de cette aide, les entreprises doivent inciter leurs clients à réaliser des économies d’énergie.

L’installation de bornes de recharge pour véhicule électrique engendre également des aides. Mais pourquoi développer une infrastructure de recharge pour véhicule électrique au sein de son entreprise ?

Les bornes de recharge indispensables pour le développement du marché des véhicules électriques

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’importance du développement des infrastructures de recharge pour véhicules électriques en France, en voici les plus importantes.

Après le scandale du diesel chez Volkswagen, les chiffres du marché de la voiture électrique et hybride ont augmenté rapidement en quelques années en Europe. Cependant, en France, le parc de véhicules électriques reste encore minoritaire alors que l’électricité est l’avenir en matière de mobilité. Or, l’une des conditions pour accroître la vente des véhicules électriques, est le développement des infrastructures de recharge (IRVE). En effet, les mécanismes d’incitation à l’achat, l’augmentation des offres et la généralisation des véhicules électriques, vont de pair avec la multiplication d’une offre de bornes de recharge sur l’ensemble du territoire.

Il est important de souligner que l’immatriculation de nouveaux véhicules électriques s’accompagne généralement de l’installation de points de recharge soit au domicile de l’acquéreur soit dans l’immeuble en copropriété dans lequel il vit. Cependant, les bornes du réseau privé sont insuffisantes à cause de l’autonomie limitée des batteries électriques des véhicules. Il est donc indispensable d’augmenter le nombre de bornes de recharge publique en France dans le but d’assurer le confort et la sécurité des propriétaires de véhicules électriques ou hybrides. Aussi, l’augmentation de la puissance et des performances des bornes de recharge permettra une prise à charge rapide.

Il existe deux principaux types de bornes de recharge qui participent au dynamisme du marché de la voiture électrique :

  • La borne privée est utilisée par les particuliers pour charger leur véhicule personnel. Des stations de recharge dans leur garage avec une prise qui correspond à leur besoin en puissance électrique. Ces stations ne nécessitent pas de technologie avancée et sont idéales pour les immeubles en copropriété par exemple ;
  • La borne de recharge publique est en libre accès et accessible dans les espaces communs comme les aires d’autoroute, les stations-service, le parking des centres commerciaux. Cependant, l’installation de bornes nécessite l’utilisation d’une technologie avancée pour la gestion des points de recharge ouverte au public.

Une large clientèle pour l’achat des bornes de recharge

La clientèle potentielle pour l’achat et l’installation des infrastructures de recharge électriques est très large. Parmi ces clients on peut citer :

  • les collectivités territoriales, comme les communes, les départements ou les communautés d’agglomération qui vont installer des bornes à la demande des citoyens pour augmenter leur attractivité. Ils ont un rôle important dans le déploiement des bornes de recharge avec plus de 70 % sur le territoire en France ;
  • les différents commerces, restaurants, hôtels et entreprises accueillant du public commencent aussi à installer des stations de charge pour fidéliser ou attirer des clients propriétaires de véhicules électriques. Les entreprises peuvent mettre en place cet équipement pour leurs salariés ;
  • les biens immobiliers en copropriété font également partie d’un marché à part grâce notamment à la règle du droit à la prise. En effet, cette règle autorise un individu habitant dans une copropriété de faire installer à sa charge sa borne personnelle pour charger son véhicule. Mais face au nombre croissant de demandes, les syndics de la copropriété peuvent superviser l’installation de ces points de recharge dans leurs immeubles.

Plusieurs acteurs dans le domaine d’installation des bornes de recharge

Il existe plusieurs acteurs impliqués dans la conception, la gestion et la maintenance des bornes de recharge :

  • les fabricants, comme Schneider Electric, ont créé et produit les bornes. Dans la plupart des cas, ils vendent directement leurs produits notamment pour des projets de bornes intelligentes qui vont correctement gérer la puissance de la borne ;
  • des distributeurs, comme Sonepar, assurent un service d’assistance aux installateurs de réseau de points de recharge.
  • les installateurs, par exemple Bouygues Énergies Services, ont pour mission d’installer des bornes de charge électrique accessibles pour le grand public sur les autoroutes, parkings et centres commerciaux.
  • les opérateurs de recharge (CPO) configurent, gèrent et entretiennent les infrastructures de recharge. Ils sont également contactés par les utilisateurs en cas de problème ;
  • une fois l’installation effectuée, fournisseurs d’électricité, comme EDF, entrent en jeu pour faire fonctionner la borne ;
  • enfin, les fournisseurs de services de mobilité permettent l’accès aux bornes aux clients finaux grâce notamment à des abonnements, badges de recharge ou application de gestion des factures.

Quels sont les besoins en déploiement des IRVE ?

Avec l’explosion des ventes de véhicules électriques, les besoins en déploiement IRVE doivent donc être augmentés rapidement. L’objectif est d’avoir 30 000 bornes avant 2022. L’utilisation au quotidien de véhicules électriques par les particuliers et les entreprises, nécessite l’installation d'infrastructures de recharge ou IRVE fiables et respectant les normes. De nouvelles exigences européennes font évoluer les modèles d’équipement comme la prise, les fils ou câbles électriques. Pour remplir ces différentes conditions, les points de recharge doivent être installés par un professionnel qualifié IRVE, délivré par un organisme de qualification accrédité.

Quelles sont les différentes étapes pour la mise en place du système Qonexio ?

Il existe plusieurs étapes de mise en place d’une infrastructure de borne électrique

  • identifier le porteur public du projet, qui peut être une collectivité locale ou des établissements publics de coopération intercommunale. Ils sont compétents pour l’aménagement, le soutien aux actions de maîtrise de la demande d’énergie ou de réduction des émissions polluantes ou de gaz à effet de serre ;
  • déterminer le montage juridique à mettre en œuvre. Il peut prendre la forme d’une délégation de service public, la mise en place d'infrastructures de borne électrique ;
  • constituer le dossier de l’Ademe pour obtenir des aides de l’État -jusqu’à 50 % pour un plafond de 1500 euros- ; 
  • examiner les contraintes liées à l’urbanisme. L’implantation de stations de recharge nécessite, suivant le cas, d’obtenir une autorisation d’urbanisme ou de procéder au paiement d’une redevance d’occupation du domaine public.

Pré-équipement IRVE : les règles ?

Pour répondre à la question comment choisir une borne de recharge, plusieurs facteurs doivent être pris en compte, notamment la puissance du modèle de véhicule électrique. En effet, certains véhicules hybrides rechargeables limitent la charge de 10 ou 14 ampères. Dans ce cas, la puissance est limitée à 2,2 kW ou 3 kW.

Le choix de la borne de recharge dépend aussi de l’usage de la voiture électrique et de l’autonomie recherchée par le propriétaire. Une simple prise renforcée permet d’obtenir une autonomie de trois heures en moyenne.

Quant à l’obligation de pré-équipement IRVE, elle est prévue par des dispositions législatives et réglementaires. Ainsi, l’obligation de pré-équipement touche les bâtiments d’habitation collective, les industriels ou tertiaires, les bâtiments accueillant un service public et l’ensemble commercial et cinémas. En fonction de leurs spécificités, ces bâtiments ont un certain nombre de places de stationnement à pré-équiper.


Pour en savoir plus l'installation de bornes électriques

Ou inscrivez-vous pour recevoir des informations sur l'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques :